Voyage à vélo au bout du monde

J2-J6: Profiter du fromage tant qu’on peut

J2-J5

Premier jour où l’on roule en équipe. La motivation, l’ambiance est bonne. On prendra petit à petit nos habitudes, nos automatismes. On fait 90 km. Premier bivouac également le soir près d’un lac en dégel. La radio d’Elie nous donne quelques news, mon téléphone foncionnel pour encore 10 jours nous donne la météo du lendemain. Quelques promeneurs nous disent bonjour le matin. Beaucoup de premières fois donc.

Second campement le lendemain, près d’un canal à moitié gelé. On fait 80 km.

J4, dimanche. Premiers reliefs, on passe de 130 à 680 m de vallons en vallons. Mon altimètre est tout excité, il n’est jamais allé aussi haut. Il n’a pas fini de m’afficher des records le petit bonhomme, s’il savait qu’on arrive dans les alpes dans 2 jours ! On arrive chez nos premiers hôtes à Saulieu, ma  tante et mon oncle. Merci à eux !

J5, lundi, on trace 65 km le matin, en 3 pauses, sur une « route rouge », pour prendre un train à Chagny et arriver le soir à Lyon. Au bilan un peu moins de 400 km.

J6 aujourd’hui, jour de repos à Lyon, mise à jour des blogs.

La suite

La suite, c’est la traversée des Alpes vers Turin où on retrouvera Alice. Grenoble, le col du Lautaret, le col de Montgenèvre nous attendent, de la neige et du froid aussi. La météo semble clémente, du beau et du chaud en vallée. On devrait y être lundi.

Publicités

5 Réponses

  1. Michaël

    Prendre le train c’est de la triche!
    Bon courage!

    février 21, 2012 à 10:07

  2. anne

    Bonne idée le blog !
    Je vais vous suivre, ça me fait rêver votre voyage…
    Profitez de chaque instants.
    Bises
    Annedejb

    février 22, 2012 à 12:08

  3. Malleret Jean-Paul

    Une semaine après l’émotion du départ, je te rassure… Je vais mieux !
    Et je commence moi aussi… à prendre un rythme : Je scrute moins la température le matin comme si j’allais sortir de ma tente et affronter les frimas de l’hiver … moins de moments passés sur la carte à imaginer le périple ( NB : j’apprends la géographie et je sais maintenant placer sans problème les cols du Lautaret et du Montgenèvre), moins d’attente de « post » à la fin de chaque journée, comme si vous étiez en « wifi » tout le long de la route…
    Non, non ! Je tiens le coup ! Et je promets de ne pas poser des questions du style : est-ce-que tu tousses encore ? Et ton rhume ? Je les garde… pour les mails personnels… Promis, les lecteurs n’y auront pas droit !
    Venons-en à l’essentiel : nous sommes fiers de t’accompagner par la pensée, sans oublier tes compagnons de route, dont nous suivons aussi les blogs avec beaucoup d’intérêt.
    Alors, bonne route à tous les quatre, et affection… de la maman de Pierre.

    février 24, 2012 à 7:05

    • lefranc

      Je m’étais préparée psychologiquement au départ de Sylvain. Pourtant, quand il a fallu se séparer j’ai été submergée par l’émotion. Alors je vous envoie un petit clin d’oeil complice de maman. Entre fierté, joie et mélancolie…..les sentiments vont et viennent.

      février 27, 2012 à 2:30

  4. Ben

    Hello Pierre,

    J’espère que le passage des Alpes s’est bien déroulé !
    Merci en tout cas d’être passé par Lyon 🙂

    Hâte de suivre la suite de tes aventures !

    à bientôt,

    Ben

    février 28, 2012 à 2:20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s