Voyage à vélo au bout du monde

km 6200 – Riding Tehran

Salam !

Teheran (tiree de google image)
Voila, on a passé la frontiere Iranienne la semaine derniere. Un pays de plus a decouvrir ! Heureusement nous ne sommes pas parachutes, et nous sommes forts de l experience d un mois en Turquie dont la culture est relativement proche.

Voici les quelques photos relatives a l article, et les recits sur l Iran en dessous.

Attention a toute la Sylvain Family ! apres la photo preuve de Sylvain qui sait faire sa lessive il y a trois articles, vous trouverez ici la photo preuve de … Sylvain qui sait faire la cuisine pour nos hotes (sous les yeux admiratifs de la petite soeur) !!

Frontiere jusque Tabriz

Depuis Dogubayazit nous avons fait la route jusque Tabriz. Nous sommes redescendus petit a petit vers des plateaux a 1000m d Altitude. Les paysages et le climat se sont faits plus chauds et secs. Nous avons fini par y arriver dans ces contrees desertiques et arides !
A peine la frontiere passee, nous avons entamme 4 jours de semi desert. Tres peu de vegetation. Le sol jauni par le soleil, souvent craquele. Et la chaleur intense entre 10h et 16h.
On a egalement choppe une heure et demie de decalage horaire ce qui nous a recale par rapport au soleil. On part donc plus avec le soleil du matin, et le soir il fait jour plus tard. On etait completement decales au bout de la Turquie pour un mois de Juin ! C’est ce qui peut arriver quand on roule toujours vers l’Est pendant des mois.
Nous experimentons donc un nouveau type de randonnee a velo et et un nouveau besoin apparait: la recherché de l ombre. Quand on roule ca passe, on se cree un peu de vent, mais on doit boire beaucoup plus. Ma gorge s’asseche et je me mets a verser quelques gouttes sur mon bandana comme les coureurs du tour de France. Pour la pause dejeuner le besoin premier est de rechercher un coin d ombre. Quand il n y a pas d arbre alors que le soleil est au Zenith, on tend la couverture de survie entre nos deux velos !
Bref, cette chaleur n est pas non plus invivable, ca ressemble disons a un bon ete caniculaire en France. Nous, on prend ca dans notre philosophie San Go Ku, comme un entrainement extreme pour la traversee du desert du Turkmenistan a venir. On passe petit a petit notre level de super guerriers du desert.

Durant deux jours on a pas croise de vraie ville, uniquement des especes de villages type western ou des commerces on pousse au bord de la route. Et quand on part le matin avec la sacoche bouffe vide, comme on n avait en plus pas de carte de l Iran (on fonce tout droit vers Tabriz tout simplement), l angoisse du prochain commerce grandit. Quand les sacoches sont pleines, dont 2L de jus de fruit, et les 6L d eau remplis, le moral est bon, on sait qu on est en autonomie !
Petit a petit on rencontre les Iraniens, on apprend qq mots et on se familiarise avec les prix et la monnaie. On doit se re adapter a un pays et une culture. Le voyage est une adaptation permanente. On est tout nus au debut de chaque pays, on est paumes, perdus et les moindres taches courantes prennent  beaucoup d energie. Puis on finit par se sentir a l aise avec tout et avec les habitants.
Le deuxieme jour, qq km après le pic nic dejeuner, en plein milieu de notre route du desert, on tombe sur un Cyclo Tcheque, Franck ! Il a fait toute la route depuis la chine , il passera en turquie le lendemain! Il nous donne ses conseils sur la route en Asie Centrale, nous sur la turquie, on lui donne notre carte de la turquie, et lui nous donne sa carte SIM Iranienne ! J adore les rencontres-croisement ! Apres 20 mn chacun reprend sa route !
J avais appris depuis longtemps que les Iranniens aimaient le camping, je ne savais pas qu ils faisaient ca au bord de la route ! Ils sont tous assis sur une petite nappe et prennent du bon temps au bord de la route a cote du traffic. Certains nous invitent a prendre un bout de pasteque avec eux. On ne passe evidemment jamais inapercus.
Le soir nous aurons campe 2 fois pres d une riviere longee par la route, au fond d une gorge qui descend vers un nouveau plateau aride. Une de ces nuits des bonhommes passent pres de nos tentes en marchant dans la riviere tranquillement. Les iraniens sont partout ! On ne dort toujours que d un oeil dans ces moments la surtout quand on ne connait pas le pays et la tolerance au camping sauvage. Les mecs eclairent nos tentes, puis passent leur chemin sans nous deranger, on ne saura jamais ce qu ils faisaient la a cette heure ci. Ce n est pas la premiere fois que ca arrive, j ai fini par prendre confiance. Chacun fait sa vie. Quand on est en camping au bord de la route on essaye de se faire discret, et quand il y a un peu de civilisation on essaye de demander a un proprietaire de planter notre tente comme c est arrive a Marand.
Voila donc, en 4jours et une bonne moyenne d environ 90km par jour, nous avons attaint Tabriz ! Comme d habitude on arrive paumes dans cette grande ville, sous le soleil de 13h, avec 2 missions: changer nos dollars en Rials dans la rue (on nous a avertis que les banques s en mettent plein les poches)trouver la gare et acheter des billets pour Teheran.
Apres ces 60 derniers km du matin, et ces deux missions a remplir, la journee a ete fatigante. Mais le train, une dizaine d euros chacun, est un vrai palace ! Personne dans le train, des bons sieges, petit gouter offert etc… C est un confort  et un repos d une nuit bien apprecies après ces 4 jours de campings.

Teheran

On est parachutes au milieu de Teheran, avec seulement 4 jours d experience de l’Iran. Notre mission premiere ici est de recuperer notre visa Ouzbeque et lancer la procedure de Visa Turkmene pour le recuperer a Mashad.
Comme on est arrives le matin, nous tentons d atteindre les ambassades de ces deux pays sachant qu elles ferment a 11h, sans connaitre Teheran. Apres 5 km, on se rend compte qui l nous en reste 10 a parcourir dans ce traffic de fou, avec nos velos charges, la chaleur, et la fermeture proche des ambassades. La ville a eu raison de notre ambition.
Teheran est une ville de dingue ! 30 km de long. Perchee a 1200m. Toute en montee a 3 pourcents au pied des montagnes, des avenues de 15 km, un traffic et une pollution extreme. Pas de regles, pas de code de la route. Pas de politesses au Volant. Des legendes racontent qu un taxi mettrait deux heures a traverser la ville. La ville est un quadrillage de rues interminables. Pas de centre précis, un grand carre de 8km sur 8 un peu plus actif que le reste.
Alors donc on a abandonne. On part  installer chez nos CouchSurfers. Mehdi  et Maryam vivent dans un grand appartement en ville. C’est un jeune couple. Mehdi est ingenieur et Maryam psychologue.  Ils aiment randonner partout en Iran. Nous nous sentons bien chez eux, et nous nous reposons.  La cousine et la soeur de Maryam passent aussi qq jours chez eux. Merci tellement a eux .
Nous sommes un jeudi, le debut du week end ! Les ambassades sont fermees demain et reouvriront dimanche !
Alors on en profite pour remplir nos missions. Nous avons une ToDoList chargee en plus des visas: Acheter un filter a eau, racheter des patins de freins, du repulsif a moustique, un nouveau pantalon etc… etc… Dans cette ville geante il s agit bien de veritables missions pour nous. Il nous semble plus pratique de parcourir la ville sur nos velos decharges pour aller de quartier en quartier remplir nos missions. C’est digne des meilleurs jeux videos de courses urbaines. L’attention est permanente, il faut avoir des yeux partout, tout anticiper. Rouler en sens interdit n est pas plus dangereux que le sens normal, au moins rien ne peut te surprendre par derriere. Parfois tu roules dans le sens normal et une moto arrive en sens inverse, on se regarde dans le blanc des yeux pour savoir qui va faire un ecart et dans quel sens. On se faufile entre les bus et les voitures, dans la chaleur et les pots d echappement. Comme pour nous planter le decor, le premier jour on passe a cote d une scene d accident, le second jour de velo, nous assistons a un accident en direct entre une moto et une voiture, le lendemain nous croiserons une voiture plantee dans le trottoir. Bref ce jour la nous faisons 30km ce jour la et avons rempli toutes nos missions et meme fait un tour au Bazar, qui serait a l image de sa ville, aussi complique a cartographier que le systeme d’information d SFR.
Le lendemain nous partons pour le nord de la ville pour les ambassades. Apres 1h  de velo, 1h d attente beaucoup de stress et 75 dollars chacun, nous avons notre entrée pour l Ouzbekistan ! On file a l ambassade Turkmene ensuite pour donner nos papiers pour demarrer les procedures. C est dingue, on dimensionne tout notre voyage autour de l obtention des Visas, tout ca pour passer 5mn a donner 3 papiers a un employe. Les administrations tournent bien, et finalement tout est dans la maitrise de l information: quand le consulat est il ouvert, quels papiers sont necessaires, ou est situe le consulat. Une info obsolete peut vous couter des jours a rester dans une ville ultrapolluee. Pour ca, merci aux membres actifs de voyageforum.com ! Et merci a Medhi qui a appele les consulats pour nous.
Avec le retour et quelques detours dans la ville nous avons fait 42km dans la journee !

Quelques Iranian Facts
–    A Teheran, il n’y a pas de bars ! Est ce imaginable dans une grande ville ? Il reste les parcs et quelques rares cafes, les restaurants pour se retrouver. Principalement les Iraniens font la fete discretement chez eux.
–    Flirter est complique pour les jeunes car interdit en public, il faut aller chez soi mais comment faire quand les deux habitent chez leurs parents ?
–    A Teheran, les gens sont plus liberes et on peut a nouveau parler librement avec des filles ! Ca fait du bien après la campagne turque surtout qu elles sont tres jolies !
–    En Iran, mon site est filtre, facebook aussi, google.fr, youtube, et plein encore !!

Pour terminer, nous n aurons jamais eu de meilleur repos qui ci chez Maryam et Medhi, nous n aurons jamais passe autant de nuits au meme endroit (5). On a meme regarde des DVD ! J ai refait le plein d energie du voyage et suis pret a reprendre la route demain ! Ce soir nous serons une derniere nuit chez eux pour voir comment l equipe de France se debrouillera face a l Angleterre !

A bientot !

Publicités

11 Réponses

  1. Flo

    prem’s !! bravo mon piou encore une nouvelle culture dans la poche; mets bien de la crème solaire et de l’après soleil pour ne pas te bouziller la peau, s’il faut on t’en enverra !!
    la semaine prochaine on part à l’île de ré, je t’enverrai des photos
    prends soin de toi, et de Sylvain,
    Bises

    juin 11, 2012 à 4:14

    • Malleret Agnès

      Bonsoir Pierre ! Si tu as encore le temps de transmettre à tes jeunes hôtes avant demain : un grand merci à eux de vous avoir accueillis ! Ils peuvent venir à Paris quand ils veulent : ils auront le gîte et le couvert assurés !
      Amitiés à tous.

      juin 11, 2012 à 6:08

      • marie

        ah bon vous faites couch surfeur vous aussi? bonne idée!

        juin 11, 2012 à 6:57

    • mallerep

      yeah. Ce qui m inquiete le plus c ma tete de plouc avec la marque de non bronzage au niveau du bandeau

      juin 21, 2012 à 10:41

  2. marie

    je révise mes pays en -kstan; c’est pas gagné mais je situe déjà mieux l’ouzbekistan… bises à tous les 2.

    juin 11, 2012 à 7:03

  3. Malleret Jean-Paul

    Bonsoir Pierre, bonsoir Sylvain, votre voyage et vos commentaires sont vraiment passionnants. Je confirme et insiste sur le commentaire d’Agnès: dites bien à Maryam et Medhi que notre maison leur est ouverte. Nous accueillons les amis couch surfeurs !!
    Nous vous embrassons.

    juin 11, 2012 à 7:48

  4. Djou

    Alors à Teheran, ils étaient plutôt pr la France ou l’Angleterre ? En tout cas, content de voir que t’as pris des couleurs 😉 On pensera à toi le week end prochain.

    Bise

    juin 12, 2012 à 8:41

  5. Denis Malleret

    bravo Pierre !
    Bon Iran !
    Tu rates ValerieTreirweiller, ici on fait ce qu’on peut !
    Elle va nous aider à nous débarasser de Ségolaine …..
    Ton voyage devient extra-ordinaire : l’Iran !
    On t’aime tous
    Denis

    juin 13, 2012 à 7:49

  6. aude

    Hé, les copains, vous passez par İspahan ? On a une adresse d’un cycliste super sympa sous le coude …

    juin 15, 2012 à 7:19

  7. aude

    et pour les filtres, on a eu le probleme ici en turquie, passe par ktunnel :-p

    juin 15, 2012 à 7:21

  8. behaghel

    Je n’aurai jamais imaginé que Teheran ressemblait à ça. C’est impressionnant!
    Sinon Pierrot, tu nous as beaucoup beaucoup ému avec ta vidéo au mariage de Nono et Marie-Danielle… Tu as même arraché qq larmes à tes 4 potes, qui étaient tout penaud pendant une heure après au moins…! Merci pour ce bon frisson et continue de nous faire rever!

    juin 20, 2012 à 8:29

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s