Voyage à vélo au bout du monde

Ouzbekistan – 8800 km – Le vent ne l’emportera pas (les jours de nuit)

Nous sommes a Tashkent, la plus grande ville de l Asie centrale. Depuis le dernier article a Bukhara et notre arrivee en Ouzbekistan nous avons parcouru environ 650 km, en deux etapes: Bukhara Samarcande et Samarcande Tashkent. On a pris la route principale. Les montagnes du Pamir et du Kirghistan nous attendent !

Ci dessous les photos du voyage.

Le lien vers les photos de Sylvain: https://mail.google.com/mail/u/0/?shva=1#drafts/138a3b042ea17564
Et n oubliez pas de passer sur son blog voir les videos.

Bukhara – Samarcande

A Bukhara nous sommes restes 2 jours entiers, loges dans un BandB pas cher, on dormait sur le toit. On a du trouver un systeme et etendre notre bache derriere nous pour eviter de se faire reveiller par le soleil a 7h du mat. La ville est bien comme sur les cartes postales, des impressionnants monuments, mosquees et palais qu on a pas trop visitees. Ce que je retiens c est de m etre bien repose, et d avoir retrouve quelques occidentaux avec qui parler anglais et meme beaucoup de Francais touristes, ca a fait du bien car nous n avions pas fait de telles rencontres depuis … Istanbul au moins !
Et le hasard du voyage a encore frappe. Au detour d une rue on retrouve deux tetes connues : Les Suisses !! Barbara et Sophie, les premieres cyclo que nous avons rencontre du voyage, souvenez vous, 50km avant Zadar en Croatie. Nous les avions ensuite rapidement retrouvees a Sarajevo, nous arrivions quand elles repartaient. Donc il y a 3 mois qu on ne s etait pas vus. On savait qu elles empruntaient la meme route de la soie que nous pour terminer en Mongolie. Ce fut un plaisir de passer la soiree a se raconter nos voyages et annecdotes Turques, Iraniennes et Turkmenes. Nous esperons les revoir en debut de semaine a Tahkent. On prendra des photos cette fois.

Puis nous avons repris la route. 300 km a faire pour atteindre Samarcande. Les jours commencent a se ressembler, le midi pic nic ou grillades bon marche au bord de la route, le premier soir nous dormons dans le jardin d un fermier, mal accueillis par ses chiens, comme toujours, mais lui nous a apporte un melon et une pasteque.
On se leve vers 5h on part vers 6h30. Le soleil est deja leve. On roule encore un peu trop lentement, il y a encore du vent contre nous meme si il est plus faible qu au Turkmenistan et ralenti par les vegetations autour de la route. Il y a plein de paysans et de cultures au bord de la route car suivie par des canaux. Il y a des petits canaux partout. La route n est pas tres interessante, pas tres belle, on mange les kilometres, on repond aux coucous des gens. On s arrete a 11h et on repart a 16h30. Il fait tres chaud. On s endort par 30 degres, en transpiration. Surtout ne pas coller une partie de son corps contre une autre.
Le second soir la nuit tombe et pas de coin tranquille autour, alors on plonge dans le village. On erre lentement attendant de voir ce qui va se passer. Finalement des gens nous remarquent et un bonhomme nous propose de dormir chez lui ! Bien ! 5 dollars chacun ca fera qu il nous dit ! Pas cool ! Nos sourrires disparaissent et on lui dit de laisser tomber. Finalement il nous dit d oublier l argent, il nous invite. Alors on passe tout le debut soiree mefiants, on demande a dormir pres des velos, nos vieux demons de la mefiance nous rattrapent, le mec avait l air interesse … puis la soiree se passe, les gens on l air sinceres, puis on fait de la guitare et la barriere tombe, je finis par prendre totalement confiance. Ca restera pas notre meilleure rencontre, mais bon, le lendemain matin on est toujours la et tout va bien.

Le troisieme jour, il nous reste 90 km pour Samarcande. Le vent a tourne depuis le Turkmenistan. Maintenant qu on roule plein Est, il va Sud Ouest. On fait vraiment la route de la Soie dans le mauvais sens. La matinee aura ete difficile. Le soir a 10 km de Samarcande on fait une pause, et un vieux qui parle Francais nous invite chez lui pour la nuit. Ca aurait ete regrettable de refuser. On passe une bonne soiree chez lui. Il vit avec sa femme, ses enfants et ses fils et leurs femmes et leurs enfants. Une grande maison. C est la que j ai pris la photo des bouses de vaches qu ils font secher pour faire bruler l hiver. Il fait 35 degres l ete ici, mais moins 20 en hiver ! Belle photo aussi de la grand mere et son petit fils.

Samarkande – Tashkent

A Samarcande, on trouve le meme genre de monuments impressionnants qu a Bukhara (En photo, nos velos devant le Registan). Allez comme on avait un peu de temps on a visite le principal: le Registan, pendant une quinzaine de minutes. Du reste on a fait des tours au grand Bazar, bien plus sympa, typique et plein de vie et de locaux, et on a passe du temps a se reposer dans notre agreable BandB, a discuter des voyages de chacun avec les autres touristes. Grand voyageurs, ou visiteurs d une semaine ou deux, Cyclistes, Backpackers, voyageurs a moto, ou en voiture. Beaucoup de Francais encore. Il y a des voyageurs sur la route de la soie !

Puis on a pris une decision. Marre de lutter contre le vent toute le journee, et d avoir la peau qui brule. On va rouler de nuit. On va tenter l aventure. On va casser le rythme. Alors on negocie la moitie d une nuit dans l hotel le dernier jour, je fais une sieste de 21h a 00h00, et c est reparti mon kiki ! Nouveau rythme pendant trois jours, concluant:

1h du mat : Lever (1h15 pour sylvain il lui faut ses 15 mn de reveil). on range la tente en mode moustiquaire, on fait notre cafe froid megasucre.
2h : mmmhh il fait bien frais ! On roule a la frontale. Nouvelle experience, c est plus paisible, il fait frais, on voit les etoiles, la lune. La route est toute droite c est pas bien complique. Il n y a pas de vent, ou tres leger contre nous. On est bien visibles, les vehicules font de bons ecarts pour nous depasser. Les camions sont a nouveau nos amis, car ils nous offrent une visiblite sur toute la largeur de la route pendant 10 secondes. Je mets de la musique apaisante, Cat Power, The Greatest, magique album mes amis, ou the XX.
Les routes Ouzbeques sont assez degueulasses. Rappelons que l Axe que nous prenons doit etre le plus frequente du pays puisqu il rallie les deux plus grosses villes. Le deuxieme jour nous tombons sur un troncon de 20km pourri de sauts, nids de poules, le bitume est casse partout. Il fait nuit on voit mal la route. Les nerfs sont mis a l epreuve, la colere monte, on ne peut pas avancer a plus 14kmh, secoues de partout, mal au cul, on lache des cris pour relacher la pression quand on prend un gros nid de poule sans l avoir vu. Un autre moment, ebloui par un camion qui venait de face je n ai pas vu que le niveau de la route se relevait, je suis tombe. Ca nous a appris la chance qu on a d avoir une route bien goudronnee. La route joue avec nos nerfs. L attention doit etre permanente. Pas un centimetre de route lisse.
Les deux autres jours la route fut bonne, et ce fut un plaisir de rouler detendus dans la nuit.
3h45 on a fait une trentaine de km, on fait une premiere pause. Il fait encore noir. Du coup peu importe ou on fait la pause. On avale quelques gateaux. On n est pas fatigues, on n a pas soif.
4h00 Le crepuscule. La lumiere apparait tranquillement. A 4h30 on peut eteindre les frontales.
5h10 Le soleil se leve. Tout orange.
5h14 Plus possible de le regarder dans les yeux. Le soleil monte. Nous on roule entre 20 et 25 kmh. Pas de vent. On avance. C est agreable.
6h00 on a fait 55 km. Deuxieme pause. On reprend un petit cafe pour tenir la derniere session de velo. La route grouille deja, les villages, les paysans, les commercants, les petits marches, les vendeurs de pasteques et melons sur la route, les ouzbeques en velo, en ane+charrete. Il commence a faire bien chaud. On peut acheter quelques ravitaillements.
7h00 Toujours pas de vent, ou tres leger de face. Ca roule bien. Tous les ouzbeques sont en activite, ll est temps pour nous de chercher un Spot ou passer la journee.
Le premier jour sous des arbres caches des paysans alentours et a l ombre (photo moi torse-poil) , le deuxieme jour dans une barraque qu on croyait abandonnee (photo sylvain qui prend un the seul a une table) mais qui en fait etait habitee par des paysans qui nous ont invites a dormir dans leur couche. Ils se levaient, on se couchait. Troisieme jour sous un arbre au milieu des champs. Visiblement un coin utilise par les paysans pour se reposer (photo de moi courbe sous un arbre).
Ensuite on dort toute la matinee a l ombre, il fait chaud, on met la moustiquaire pour pas etre deranges par les mouches. Les paysans viennent a notre rencontre. Ils nous apportent systematiquement des pasteques ou melons, ils sont excellents et il n y que ca ici. On discute avec eux. On fait a manger, on redort l apres midi pour la 2e sieste du jour.
17h00 On repart pour la derniere session du jour. On fait 30 a 40 km pour atteindre une moyenne de 110 km par jour, bieeeenn plus rapidement que contre le vent au Turkmenistan.
20h00 On cherche un nouveau Spot pour la 3e sieste du jour.

Du coup j ai eu l impression de passer mes journees a dormir, mais c est pas grave, j ai bien aime ce rythme. Pas de vent, rouler de nuit, voir le jour se lever. Ca changeait de la monotonie de la route. On a vecu parmi les paysans du bord de la route. On a battu le vent qui souffle le jour.

Tashkent

Puis on est arrives a Tashkent, pour obtenir les visas chinois et Kirghize. On se retrouve a nouveau perdus dans une immense ville, on loge chez des gentils couchsurfers. Comme beaucoup de capitales, il n y a pas de centre ville. Au centre de la ville, des dizaines d enoooormes batiments officiels ou historiques entoures de parcs geants. Quelques hotels de luxes. Le vide sinon. La vie elle se situe dans les quartiers en peripherie. Les deux premiers jours chez Sanobar dans le quartier nord, ancien. Elle vit dans un HLM avec son fils.
Nous avons a nouveau plusieurs missions, que nous remplirons a velo pour etre plus mobile mais ca nous fait faire 20 km de velo par jour dans la ville au moins. Seules les rues principales ont un nom. Impossible de trouver une adresse avec Google Maps, du coup les ouzbeques nous font des jeux de pistes en nous indiquant des lieux connus, des bus a suivre, un papier avec un mot en Russe a montrer aux passants. La moindre operation est une mission, un jeu de piste dans la ville, a velo sous le soleil, et sans telephone, nous demandons leur telephone aux commercants:
– Trouver ou le CouchSurfer habite
– Trouver l ambassade du Kirghistan
– Trouver la banque ou deposer l argent pour payer le visa
– Retirer des dollars dans un grand Hotel
– Trouver le deuxieme CouchSurfer
– Trouver l agence de voyage qui pourra s occuper de notre visa chinois

Les chinois on durci leurs criteres d entrees, c est difficile pour tous les voyageurs que nous avons rencontres, surtout Francais. A l heure ou j ecris il n est pas sur qu ils acceptent notre candidature meme par l intermediaire de l agence de voyage. Peut etre qu ils nous enverrons a Bishkek, peut etre qu ils refuseront, bref notre route future est incertaine. A suivre.

Nous sommes maintenant loges chez Lili et sa maman, dans un quartier bien vivant. Comme toujours il faut 3 jours pour commencer a se sentir a l aise dans une ville, ca commence a venir et le vrai repos avec, apres toutes ces missions jeux de pistes. Si on doit retourner aux ambassades ou quoi on sait ou c est maintenant. On va probablement faire une petite rando dans les montagnes ce week end, en attendant les procedures de visa.

A oui, j oubliais chers petits lapins (surtout les lapines en fait), qui avez tous (toutes) reagi a la petite phrase que j ai mise sur les relations Sylvain/Pierre dans le precedent article. Vous l avez pas loupee celle la evidemment et tout le monde demande si ca se passe bien entre nous. Voici un bout de Loft Story puisque vous en raffolez !

Le petit coin Loft Story !!!

Clair qu en plus du voyage on apprend la vie de couple pour nous deux qui sommes assez novices en la matiere. Un couple Homo mais pas sexuels quoi. Donc quand je parle de tensions rien de plus normal les petites lapines, on doit prendre des decisions, on s attend, on a des envies differentes etc… Certains moments c est pesant mais la plupart du temps TOUT VA BIEN. On est content d eviter la solitude par notre voyage a deux. Et il y en a toujours un pour motiver l autre si il a perdu la patate. Si il y avait de serieuses tensions pensez vous que j en aurais parle dans un article librement ? Allez, patience jusqu a la prochaine edition du Loft Story Pierre et Sylvain en velo !

Publicités

7 Réponses

  1. Malleret Bernadette

    Bravo Pierre et Sylvain pour le voyage en vélo de nuit, vous êtes gonflés ( ! ) mais c’est une bonne expérience.
    Les français qui se trouvent à Taskent et Samarcande ont peut-être lu les 3 volumes du voyage à pied sur la route de la Soie du journaliste Bernard Ollivier à partir d’Istambul jusqu’à X’ian en Chine.
    On t’embrasse
    Bernadette

    juillet 22, 2012 à 8:56

  2. Flo

    coucou piou

    bravo pour le titre de ce post.
    Bon on est rassurés pour Sylvain et toi, par deux choses : vous êtes homo mais pas sexuels, et entre vous y’a plus de bons moments que de mauvais. C’est vrai il a l’air d’être vachement sympa le Sylvain. Et je le comprends quand il dit qu’il en a marre de tes trous dans ton pantalon.
    bref.
    J’ai appris que Rodolphe va vous rejoindre pour une semaine ça va vous faire un grand bol d’air.
    En espérant qu’à cette heure vous avez réussi à avoir vos visas
    Gros bisous

    flo

    juillet 23, 2012 à 7:57

  3. Yelena

    Le voyage ds la nuit…en vélo… c est terrible !!! 😀
    P. S. bientôt on aura pu parler en russe 🙂
    Si t auras besoin d une traduction n hésite pas à demander!
    Bisous

    juillet 23, 2012 à 12:31

  4. Marie Malleret

    j’ai vu les photos de Sylvain, c’est vrai que tu passerais bien pour quelqu’un du pays! je t’ai pas repéré tout de suite sur la photo… merci pour le message aux petites lapines! bisous à vous 2.

    juillet 23, 2012 à 2:13

  5. romain f

    yo pierrot

    toujours aussi passionnant de te suivre
    tu as l’air en pleine confiance et bien dans ces « nouveaux éléments » qui changent à peu près chaque jour
    hâte d’entendre la suite

    walk on

    juillet 27, 2012 à 8:52

  6. Damien

    Salut,
    le « réseau » familiale m’a prévenu de ton p’tit trip à vélo et j’viens de passer la matinée à lire ton carnet. J’suis bien content de voir que ça roule bien malgré le vent…
    Vous devez être en Chine maintenant, j’ai hâte de lire ta description de la province du Xinjiang et de profiter des photos.
    Allez profites bien !

    août 18, 2012 à 10:50

  7. If you want to grow your familiarity only keep visiting this site and be updated with the most
    recent news update posted here.

    juin 17, 2013 à 8:49

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s