Voyage à vélo au bout du monde

Laos – 12.300 km -Les maitres du temps

Sabaidee,

Depuis Vientiane, capitale du Laos, et a 20 km de la frontiere Thailandaise. Derniers jours dans le 16eme pays visite du voyage. Depuis Louang Prabang, dernier article, nous avons fait une derniere session de 5 jours. Nous sommes a un nouveau tournant du voyage. La fin en plein dans notre ligne de mire: l’Australie.

Sortie d'ecole au Laos - Croisement de cyclistes

Sortie d’ecole au Laos – Croisement de cyclistes

Je l’ai deja dit avant la Chine, c’est chouette de pas savoir ou on va, d’avoir qu’une idee vague en disant a nos rencontres « On sait pas, on va aller en Australie mais avant tout est encore possible, Thailande, Singapour, Indonesie ? » C’est cool, ca fait bien, ca fait voyageur libre et insouciant … Mais un moment il faut casser le flou et faire des plans, et notamment parcequ’on est contraints par une fin programmee de ce voyage ! On a fait ca hier. C’est excitant ! On charge un google maps, Skyscanner, on trace des lignes, on calcule des distances, on prend en compte l’arrivee d’un copain pour rouler ensemble, la presence d’un autre dans telle ou telle ville etc… Et a la fois il nous faut rester simple pour voyager a velo: aller d’un point A a un point B. Excitant !

Au milieu de l’apres midi, une rumeur venue d’un touriste de l’auberge parvient aux oreilles de Sylvain. « Il paraitrait que par voie terrestre, la Thailande n’accorde qu’un visa de 15 jours ! » Confirme apres qq recherches sur internet. On n’a pas le temps de se faire un Visa, un ami doit nous rejoindre a deux jours de velo d’ici dans 3 jours.

On a donc mis tous ces elements dans la marmite, on a touille, et on a sorti une conclusion surprenante. On a un plan ecoutez ca ! On prend le train demain pour Bangkok alors qu’on pensait faire ca en velo. De la ledit « Kems » nous rejoint. On roule au Sud, toujours au Sud, on dit au revoir au copain susnomme, on passe la frontiere Birmane, un jour apres on rerentre en Thailande pour reprendre 15 jrs de visa ! On continue au Sud et on se retrouve a … Kuala Lumpur ! Deux pays non prevus au programme ! On prendra un avion pour Sydney et de la on roule les 1000 km qui la separe de Melbourne. Total: 2500 km a rouler. THE END !

On a trouve une FIN !

Bon, vous voulez des recits de voyage ? Des paysages feeriques ? Des semi-hospitalites magiques ? Des rencontres atypiques ? Vous comprenez toujours pas le titre du l’article ? Okay on y va pour 5 jours de route.

Les photos en dessous – En bonus pour la maman de Sylvain, Sylvain qui roule avec se chemise toute dechiree. Il a chope un beau coup de soleil comme ca !

La video: http://www.dailymotion.com/video/xu8qjv_un-soir-au-laos_travel

Les photos de Sylvain ici http://s.joomeo.com/5077a9ab54dbb

 

Louang Prabang

Le Laos est un tout petit pays mais qui joue bien du tourisme. A Louang Prabang il n y a que des touristes. Alors comme je l’ai dit dans le precedent article on est vite tentes par le tourisme ! On a voulu savoir ce que ca faisait que de rouler en poussant une manette. Et qu’est ce qu’il y a de plus classe que de se ballader en scooter ? se ballader en scooter en emmenant une jolie Suedoise ! (voir photos de Sylvain). On est alle se baigner dans les chutes du coin (photos de Sylvain), on a mange des sandwiches au poulet, etc … On succombe aux tentations quoi. Mais ca sonne un peu faux. Il faut payer pour tout: se deplacer, dormir, manger, boire, s’amuser … ca donne encore plus envie de profiter de notre vie nomade simple de cyclistes, ou l’argent ne sert qu’a se nourrir, payer des Visas et pas a vivre.

5 Octobre

Nos departs apres nos villes de repos sont de plus en plus tardifs. Il est 16h. la nuit tombe a 18h30. Sylvain n’a pas encore charge ses sacoches sur son velo. Apres avoir debatu 15 mn de plus pour savoir si on reste une nuit de plus a l’auberge ou pas, on decide de partir.  On fait 4.55 km. Assurement le jour le plus court. Mais l’aventure a velo se trouve pour moitie dans la journee de velo, pour moitie dans le Spot du soir ! L’imprevu, l’inconnu. Ou vais-je dormir ce soir ? On hesite de moins en moins. Je me souviens de periodes ou on cherchait a « travailler le Spot ». C’est a dire passer du temps a chercher l’endroit le plus confortable, les gens les plus sympas ou quoi. Maintenant on prend ce qui vient, c’est bien plus facile et il n’y a aucune raison que telle maison soit plus accueillante que celle la. On se retrouve donc dans une petite cabane sans murs, a cote de la petite maison d’une famille qui nous a dit Ok. La nuit ne tarde pas a tomber. On met l’antimoustique et les Spirales antimoustiques.

La pluie tombe. Le vent la deporte un peu sous notre toit. Les trois fillettes, Lin, Li et Ki, nous apportent deux baches qu’elles nous aident a fixer ! On monte les tentes moustiquaires sous les yeux curieux des enfants. On commence a sortir le rechaud pour faire les noodles du soir. Les petites filles nous ont devance et nous apportent du riz collant avec une garniture ! Merci ! On leur donne de nos gateaux de dessert. Elles acceptent ! J’aime les pays ou ils acceptent ce qu’un voyageur leur propose. Nous on propose des clopes, des photos ou des gateaux. L’orage fait rage. Un eclair tombe a 50m.

6 Octobre

Bon on va enfin parler de velo dans ce blog ? Oui, on est repartis pour une vraie journee de velo. On prend un premier col. On a du monter 500m. Allez, j’ai TruckSUrfe un camion sur la moitie ! En cours de montee, on croise Robin et Victoria, deux cylos anglais. On s’est arrete pour une pause ensemble a se raconter nos voyages et se donner des infos sur la suite. Ils voyagent depuis 10 mois partis de Bali. Ca faisait longtemps qu’on avait pas rencontres de cyclos occidentaux. On repart pour une montee, une redescente, un nouveau col. Evidemment a l’heure de chercher ou dormir il n’y a pas de village a l’horizon. On pousse. Il se fait tard mais on arrive a un village. On demande un toit pres d’une maison, les villageois en appellent d’autres qui en appellent d’autres qui en appellent un qui baragouine un peu d’anglais ! Ils sont la a tous discuter tranquillement sans nous dire un clair OUI ou NON. Qu’on nous dise non je respecte complement, on trouvera ailleurs, mais qu’on nous dise RIEN en nous faisant poireauter je deteste ! Et c’est l’heure des moustiques en plus. La nuit est tombee en 20 mn entre temps. Merci les villageois ! On se casse. Apres 100m pres d’un restau une femme nous invite d’elle meme a nous installer entre les tables de son restau. Ouf ! Soiree habituelle, on monte les tentes, on mange, on s’installe dans les tentes, on lit, on dort.

On s’est rendus a 1800m avec tout ca, plus de 1000m de denivellee dans la journee avec ces deux cols. Il fait frais, meme froid, c ‘est appreciable.

7 Octobre

6h. La petite famille a cote se leve tranquillement. Les 3 enfants sont debouts a cote de ma moustiquaire et me regardent me lever. Bizarre. On nous somme de nous lever rapidement. Ils veulent installer le restau, replacer les tables. Les pauvres ils vont devoir attendre le lever de Sylvain.

Ca repart. On reste en altitude, ca nous fait de beaux paysages de montagnes. On sait qu’on vit nos derniers moments dans des montagnes. Puis une belle redescente. Le genre qui n’en finit jamais, ou tu finis par t’habituer a ne pas pedaler, juste piloter. Je laisse les photos parler pour ce genre de sessions. On a croise 3 cyclos thailandais. Le soir, je suis pile a 12.000 km. On est a un village. Arretons nous ! On discute facilement avec les quelques villageois, on trouvera surement un toit ici, je me fais pas de souci. L’ado qui parle anglais nous emmene a l’ecole primaire du village, on pourra s’installer sous le prehaut. Il y a beaucoup de gosses dans le coin, tous les ages. On demarre un foot tous ensemble ! WOuw les gamins ont des jambes ! Moi je reste en defense, je tente une action de temps en temps et je suis tout creve. Mes jambes sont lourdes. On s’amuse bien ! Puis on va se doucher avec les gamins dans une des fontaines publiques du village. Belle soiree. Puis c’est l’heure des moustiques, la nuit, les tentes, manger, lire, dodo.

Un truc nous plait pas dans ce pays. Il fait jour a 5h. Nuit a 18h15. Ca parait decale non ? Qui a envie de se lever a 5h ? Surtout pas Sylvain en tout cas. Qui a envie de faire dodo a 19h ? Ce jour la on decide de passer a une nouvelle heure qu’on appelera l’heure imaginaire. On donne 2h de plus a tous nos appareils (altimetre, ipod, compteur). On se leve a 7-8h, et on se couche a 20h30. Mieux ! On pourrait aussi tout simplement ne pas regarder l’heure mais elle est la sur tous les appareils et ca aide a se motiver a repartir apres la sieste de midi par exemple quand on sait que le soleil se couche dans 3h a peine.  Il y a que en velo qu’on peut jouer avec le temps comme ca. Il nous a fallu arriver a Louang Prabang apres 5 jours de velo au Laos pour se rendre compte que ce pays avait une heure de moins que la chine ! De retour en ville comme ici a Vientiane, a peine habitues a l’heure imaginaire, on est rattrapes par la realite, on sort de notre bulle, il y a des heures de fermetures , heures de trains, des rendez vous, des heures sur les PCs et nous on est embrouilles, on reflechit en heure imaginaire -2.

8 Octobre

Journee tres tranquille. Paysages feeriques. Je suis dans « La quete de l’oiseau du temps » – BD de Loisel – dans les territoires du Rige. La montagne dans laquelle est protege l’Oiseau du temps, « Le doigt de dieu », se dresse devant moi. En fait elle est partout cette montagne, il y a des pitons rocheux couverts de vegetations partout. Et moi je trippe aide par la facilite de la route qui descend lentement, et la trance music peut etre ?

On arrive en debut d’apres midi a ViangVien. Des legendes racontent que les jeunes viennent ici faire la fete, et se droguer, descendre la riviere locale en se la collant tout au long des bars qui la parcourent. Mais a cause des trop nombreux accidents le gouvernement a ferme ces bars le long de la riviere. L’hotel est a 2 euros. On prend la nuit ici. La seule activite qu’on aura fait dans cette ville touristique sera de manger des sandwiches et me faire couper les cheveux.

9 Octobre

Restent 2 jours de plat pour Vientiane, 160km. En fait c’est pas si plat. Courtes montees descentes fatigantes moralement sous un soleil de plomb. La route est entrecoupee de piste (caillouteuse sinon c’est pas marrant) sur 50m tous les 200m. On avale la poussiere soulevee par les vehicules. Journee toute pourrie. Le soir on demande a camper dans le jardin de la premiere famille qu’on croise a l’entree d’un village. Une fois la tente plantee et la nuit tombee, des hommes nous embrouillent. Ils voudraient qu’on campe plus loin ca les rassurerait, il faut egalement demander l’autorisation a je ne sais quelle autorite du village. C’est complique. On insiste pour rester et nous on a pas peur des fameux invisibles « Bad People » qui font du mal a tous les campeurs du monde,  dont seuls les gens qui ne campent jamais se mefient. Un mec revient en disant qu’on a l’autorisation finalement. Fin de l’affaire d’etat du village.

Les 2 jumelles Na et Li, et leur copine Peng sont mimis. Alors on fait des chansons pour les enfants avec elles (m’en reste 4 en tete, et oui mes soeurs, je les apprendrai a mes neveux ASAP a mon retour, zont interet a savoir articuler un petit « Choubidoubidouwah » !).

10 Ocotbre

Restent 80 km de plat jusqu’a la capitale, sous le soleil. Je suis en Shirt sur cette session pour retravailler mes belles marques de bronzage au niveau des bras.

Fin ! On est a Vientiane, on passe notre temps sur le net a organiser et communiquer, et a manger des pains au chocolat dans la boulangerie d’a cote.

Il me reste a tous vous remercier de lire le blog tout simplement. Je me suis rendu compte un jour sur le velo qu’en fait grace a vous (et grace a Sylvain ! mais il aura sa part de remerciements et compliments un jour un peu plus nostalgique, pour l’instant on se met des taquets) je ne voyage pas seul, on partage le voyage grace au blog, vous vivez aussi le voyage. On se comprendra a mon retour, c’est important. Continuez !

Publicités

11 Réponses

  1. Flo

    salut mon piou
    ça sent la fin tout ça, et les retrouvailles !
    Tu es très à l’aise au bout du monde je trouve, tout ça a l’air tellement facile pour toi maintenant.
    On a hâte de te retrouver
    Bises
    Flo

    octobre 13, 2012 à 5:33

    • mallerep

      Yop ! Et moi j ai hate de vous raconter tout ca pour de vrai bientot ! Grosse bise a toi emma et jerome de kl chez peitee

      novembre 9, 2012 à 4:45

  2. Jean-Paul MALLERET

    Pierre et Sylvain,
    Oui, merci à vous de nous faire partager vos aventures. Avec toute la spontanéité que vous mettez dans vos blogs, une certaine poésie et votre amour des gens, votre sens de l’humour, nous sommes vraiment avec vous. Tous ceux qui vous lisent en laissant tout tomber dès qu’un e-mail les prévient d’un nouveau post forment une sorte de communauté de supporteurs. Vous nous réunirez un jour n’est-ce-pas?
    Jean-Paul, le papa de Pierre

    octobre 13, 2012 à 9:45

  3. isabelle

    bisous mon Pierre !! je suis de près tes aventures !!
    Isabelle

    octobre 13, 2012 à 2:31

  4. Marie

    ok message reçu je leur apprends choubidoudidouwa mais bon c’est pas gagné! comme Loris est fan de guitare de toute façon tu auras du succès!
    bises
    Marie

    octobre 14, 2012 à 5:28

    • mallerep

      Loris c etait evident ! Je compte sur arnaud pour le faire grandir sur le son d acdc !

      novembre 9, 2012 à 4:47

  5. romain f

    ouais la fin approche, c’est marrant j’ai l’impression au travers de ton recit que tu te rapproches un peu plus de nous au fil des jours ; surement cette fameuse fin qui pointe le bout de son nez

    et en lisant cet article, je me disais que j’avais hate de te voir, de t’entendre car même si ce blog est un media genial, y a evidemment tjs une part de qq chose qu’il est difficile de se representer
    et vice versa je suppose, tu dois voir dans ce blog une occasion de partager, de garder tes « repères » à portée de main, histoire de « réduire » un peu la distance spatio-temporelle qui nous sépare, et donc je crois que la boucle sera vraiment bouclée à ton retour, tant pour toi qui aura l’occasion de partager tes experiences d’une tout autre maniere que par l’intermediaire du (quasi-)live blogging, que pour moi pour ce qui me concerne car j’ai envie de t’entendre en parler, car par moment, le blog devient presque frustrant !! 🙂

    donc je comprends bien tes dernieres lignes 😉

    walk on et à tres vite donc!

    ton cousin

    octobre 15, 2012 à 4:59

  6. Salut Pierre, Le Laos est maintenant bien derrière vous, et la Thaîllande vous a ouvert
    les bras, avec vos désormais inséparables copines les araignées dont tu scrtutes avec
    grand intérêt les allées et retour sur leurs gdes pattes velues…. Sont elles jolies ?!!
    Bonne route pour toi et Sylvain et vos copains de voyages. Bises
    Roseline

    octobre 17, 2012 à 6:51

  7. maman sylvain

    Merci pour ta dédicace Pierre ! J’avais acheté à Sylvain une chemise toute neuve en me disant que celle là au moins elle durerait ! Pas concluant le résultat !

    octobre 22, 2012 à 6:55

  8. Sylvain

    Test

    novembre 9, 2012 à 4:50

    • mallerep

      Test back

      novembre 9, 2012 à 4:52

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s